Joy

Quelle surprise que le prélude de ce nouveau CD de Sophie Alour intitulé “Joy“, introduction très (trop) courte au demeurant (28”), interprétée avec un Oud, le luth arabe, par Mohamed Abozekry en solo. Mais le ton est donné. l’album on l’aura compris, aura pour colonne vertébrale la musique orientale.Le deuxième morceau par exemple le montre parfaitement avec le même Mohamed Abozekry à l’oud et au chant mais cette fois-ci le sax de Sophie. Quelle belle idée l’association de ces deux instruments, avec en fond la belle résonance de la contrebasse de Philippe Aertz, la finesse des cymbales de la batterie de Donald Kontoumanou et la clarté et la puissance de la derbouka de Wassim Halal. Les autres morceaux donnent davantage de place au piano de Damien Argentieri et, sur certains morceaux, la flûte de Sophie donne une autre force au thème choisi. On sent que Sophie, qui signe les compositions et les arrangements, a encore acquis en maturité. Elle a osé changer radicalement d’univers en allant chercher une inspiration qui change vraiment de ce qu’elle nous a fait entendre auparavant. On se demande comment elle trouve les sources pour créer des compositions aussi originales. C’est une vraie réussite. Son répertoire semble maintenant ouvrir des infinis.Que nous réserve-t’elle encore pour le prochain album? J’ai hâte mais… profitons encore de celui-ci.Allez! je le réécoute.

%d blogueurs aiment cette page :