Par Dom Imonk, photos Alain Pelletier

Thomas Despeyroux quintet au Quartier Libre mardi 22 février 2022.

Retrouver les fameux Mardi du Jazz du Quartier Libre, après une période assez contraignante, c’est vraiment un bonheur complet, un moment presque inespéré ! Devenu au fil des années l’un des précieux rendez-vous du jazz bordelais, de multiples formations s’y sont produite, toutes avec leur singularité, leurs prises de risques, de constitutions et d’inspirations diverses, avec un répertoire fait de compositions ou de standards, et toujours mues par une passion irréfrénée pour toutes les variations lumineuses du spectre des notes bleues. Dans la journée les discussions allaient bon train sur l’unicité de la date, tous ces « 2 » ! Mystère cosmique ? Pourquoi pas ! Pensez à noter sur vos agendas que la prochaine fois ce sera le 22/02/2222, il va nous falloir être patients ! Cela dit, c’est à un bel alignement de planètes que nous avons assisté ce soir, pas 2, pas 3 mais les 5 d’un quintet venu jouer des standards. Ils avaient beau dire qu’ils auraient aimé répéter un peu plus, nous n’en avons pas cru un mot, tant la fraicheur et l’envie de jouer étaient présentes lors des deux sets. Et puis  la magie des retrouvailles a aussi joué son rôle, car redécouvrir enfin Thomas Despeyroux aux baguettes, qui plus est meneur de ce groupe, et Guillaume « Doc » Tomachot (sax alto), plus inspiré et lumineux que jamais, ça tenait du miracle, d’autant qu’ils étaient entourés de la fine fleur du jazz régional, avec le redoutable Mathieu Tarot (trompette), le « one and only » Louis Laville aka Ven Deen (contrebasse) et le magicien des lieux Robin Magord (claviers).  
Ce fut un festival de standards, qui se sont succédé en de généreux développements, soutenus par un interplay de chaque instant, espaces propices à des chorus enflammés, le regard quittant souvent les partitions pour souffler de la liberté dans les étoiles du plafond bleuté de l’endroit. Pas de playlist à vous donner, ce n’est pas si grave, restons dans le secret intime du souvenir, mais sachons quand même que le grand Gerry Mulligan fut à l’honneur ! Pour finir, nous vous laissons écouter ce jazz avec les yeux (*), grâce aux magnifiques photos d’Alain Pelletier ! Merci à tous les musiciens, au Quartier Libre, avec des pensées amicales à Marion Dldk et Solange Lemoine ! A très bientôt !

Pour tout savoir sur la programmation du Quartier Libre, suivez le lien !

https://www.facebook.com/QuartierLibreBordeaux/

(*) Écouter le jazz avec les yeux est le titre d’un livre sorti récemment à l’initiative de l’association KLAC. Magnifique recueil de photos du collectif de photographes BlueBox, dont Alain Pelletier est membre. En voici les liens :

https://www.facebook.com/BlueBoxPhoto.fr

https://www.facebook.com/kaleidoscopelab

Galerie photos :

Thomas Despeyroux
Guillaume « Doc » Tomachot
Mathieu Tarot
Robin Magord
Louis Laville aka Ven Deen
Guillaume « Doc » Tomachot et Mathieu Tarot
%d blogueurs aiment cette page :