Jazz Traficantes

Enregistré dans le légendaire studio « Van Gelder « , marqué par le passage des plus grands Boppers, néo, post, et autres phénomènes de l’avant garde (L.Morgan, Trane, S.Rollins, H.Hancock…), Florian et Yoann (qui ont choisi l’endroit) assument un challenge ambitieux, dont ils sortiront avec tous les honneurs que cette réussite mérite. Ces deux là se fréquentent depuis un moment déjà (1er album commun en 2014), ils profitent du lieu pour rendre hommage à leur musique de prédilection, qui suinte sur tous les jalons de leur production. Ils ont appelé pour ce faire : un batteur qui a accompagné un non moins légendaire bassiste (d’O.Coleman) : Charnett Moffet, ainsi que le trompette  W.Roney avant sa disparition, gageons qu’on en reparlera … et un bassiste discret mais efficace, rompu, lui aussi à ce style flamboyant post  bop.
Musique vintage certes, mais totalement rénovée, du sol au dno-FA-lp (plafond), le son ’60 est bel et bien là, sans une ride, clair et soyeux, lumineux et feutré, coloré et énergique. Qualités dont on peut justement qualifier le jeu du bugle du fabuleux Yoann que nous prenons tant de plaisir à retrouver, à continuer inlassablement à tailler sa pierre à jolis coups d’aigus déchirés et éclairés (de l’intérieur), de graves intenses et profonds, avec toujours une sensibilité à fleur de notes qui fait frémir les auditeurs poilus (les autres frémissent des poils de la tête). Il s’est senti de signer (ou cosigner) tous les morceaux , plus enchanteurs, mélodiques et addictifs que jamais. Plongée dans le temps certes, mais chargée des sons qui sont d’aujourd’hui, après tant de périples au travers du temps et de l’espace, qu’ils ont amassés une poussière dorée d’étoiles, une nostalgie chargée d’une lumière joyeuse qui éclaire les toutes nouvelles idées des intervenants, que ce temple sacro-saint libère de tous doutes quant à la direction à prendre là !
« Jazz Traficantes », trafiquant de sons et d’idées à mettre entre toutes les têtes et les mains qui dodelinent et battent de bonheur , trafiquant qui se rit des frontières et de la routine, mais attention, la came accroche, difficile de s’en passer, c’est trop bon… vous voici prévenus ! D’autant que pour la seconde couche, c’est pas gagné : le Deal c’est : on fait le gig ensemble, et à la sortie du studio, chacun sa route, quitte à ne plus se croiser ! Alors… pas le choix : faut craquer, promis vous n’allez pas le regretter ! 

FLORIAN PELLISSIER : Claviers / MALICK KOLY : Batterie / THEO GIRARD : Basse / YOANN LOUSTALOT : Bugle

Par : Alain Fleche

Chez : Favorite Recording

%d blogueurs aiment cette page :