AGEA Project au Rocher de Palmer, dimanche 20 mars 2022.

Par Dom Imonk, texte et photos.

AGEA Project

Après deux années de reports liés à la crise pandémique, le Festival de littérature « Le Printemps Italien » a enfin pu se tenir, du 16 au 20 mars dernier, et ce fut une 3° édition haute en couleurs, entre expositions, rencontres littéraires et musique, à Gradignan, Talence, Bordeaux et Cenon. Pour clôturer en fête ces journées passionnantes, c’est à l’AGEA Project, groupe formé de jeunes musiciens italiens, qu’on a fait appel afin de jongler avec les fraiches bulles d’un jazz moderne et intrépide, qui ont pétillé par myriades dans les yeux et les oreilles d’un public averti et chaleureux, venu en nombre à cet évènement! A l’origine, ce groupe est un sextet mené par Andrea Glockner (Trombone à pistons, euphonium et, ce soir, bugle), que l’on connait bien sur Bordeaux, pour ses diverses participations à d’autres projets, et à des jam mémorables, et par Ege Akyildiz (Guitariste). Les deux complices se sont connus à l’Académie Nationale de Jazz de Sienne et sont les principaux auteurs des compositions d’AGEA Project, les visions musicales de chacun se mêlant à merveille. Mais ce n’est pas tout, le reste de cette turbulente équipe est habituellement formé de Francesco Assini (Trompette), de Michelle de Lilla (Piano, claviers), de Fabio Angeli (Basse électrique) et de Giuseppe « Pepi » Salime (Batterie). Mais ce soir, c’est formule quintet, ce qui n’est déjà pas si mal, car le guitariste a été retenu en Italie pour une histoire de visa. Et c’est le brillant Francesco Saporito, à peine âgé de 19 ans, qui assurera piano et claviers. Dès les premières notes d’ « After Midnight » qui ouvre le set, mais aussi l’album du même nom, sorti début 2022, on sent une écriture précise et inspirée, celle d’Andrea, une aisance naturelle, et l’âme italienne dont ces jeunes musiciens sont les dignes héritiers. Le groupe prend sa place, comme une flèche dans le cœur du Rocher, une harmonie d’interaction et des timbres chaleureux, peignant déjà de chatoyantes couleurs sur l’écran de ce concert, dont le destin d’un soir se dessine déjà. Trompettiste précis dans ses traits et distingué dans ses chorus, Francesco Assini prend la plume, dont l’encre est raffinée, pour l’abandonner au « Floating on the surface » qui suit. Une pépite bientôt rejointe par trois compositions d’Andrea tirées de l’album. D’abord le message saisissant et engagé, porté par la sombre «Spirale dell’orrore », allusion probable à l’époque terrifiante que nous vivons, puis « Broken but not destroyed » qui le suit fort logiquement, à l’humeur presque free par moment, mais aussi assez groove à d’autres, dont le titre volontiers optimiste évoque sans doute la résilience. Après un tel bouillonnement, voici venu le temps de la mélancolie, avec l’émouvant « Met the last day in Paris », peut-être une histoire de rendez-vous manqué ? Nous n’en dirons pas plus, mais c’est très touchant. Place au «Dalia’s tune » de Francesco Saporito, qui, non content d’être un pianiste déjà très prometteur, a lui aussi l’art d’écrire de jolis morceaux, et celui-ci en est un ! Enfin, en guise de cadeau pour la route, Andrea Glockner nous offre un vibrant hommage à une illustre figure du jazz, «Blues for Clark Terry ». Des ouvertures grand angle, entrecoupées de breaks décisifs, des turbulences hirsutes alternant avec des accalmies intimistes, voilà ce que ces épatants musiciens nous ont offert, soufflants, piano, rythmique, la nouvelle génération, pour un jazz très classe, qu’on voudrait bien voir jouer un peu partout, concerts et festivals ! Enfin, chapeau bas à Andrea Glockner, toujours sur le qui-vive, déjà un musicien très affuté, quel que soit son instrument, bourré d’idées et meneur averti. Un grand merci et longue vie à AGEA Project ! Merci aussi au Printemps Italien et au Rocher de Palmer de soutenir de tels projets !

www.facebook.com/AGEAProject

http://leprintempsitalien.fr

https://www.lerocherdepalmer.fr/

Agea Project CD « After Midnight » – ©AGEA Project

Galerie de photos :

Andrea Glockner
Francesco Saporito
Francesco Assini
Fabio Angeli
Giuseppe « Pepi » Salime
AGEA Project
%d blogueurs aiment cette page :